Le coup de de coeur de mai

Ce roman, que j’ai choisi pour en découvrir plus sur l’auteure, a obtenu le prix RENAUDOT en 2014.
Irène Némirovsky emportée sur les routes de l’exode, nous dévoile de façon magistrale dans cette œuvre ultime un portrait implacable de la France, veule, vaincue et occupée.
De merveilleuses descriptions de la nature nous apportent un souffle frais et bienvenu dans ce roman si intense.
Irène l’avait conçu en trois parties, mais elle fut déportée et assassinée par les nazis en 1942, avant d’avoir écrit la troisième partie.
Ses filles ont publié le roman bien après la guerre, avec les deux parties finalisées.
Irène Némirovsky, qui maitrisait 7 langues, a beaucoup publié avec succès avant la guerre de 40.
Livre à garder pour le relire tant il est riche, puissant et d’une langue si parfaite.
Catherine V.